A la une

28 avril : appel interprofessionnel contre la loi Travail

JPEG - 65.3 ko

Le gouvernement a beau essayer de convaincre du contraire : la loi Travail ne passe pas ! Les sondages montrent une opposition majoritaire de la population, les mobilisations des salariés, des étudiants et lycéens continuent. Contraint de par les actions de recevoir les organisations de jeunesse, le Premier Ministre a dû lâcher du lest et faire quelques annonces ; les mesures énumérées qui concernent les bourses, l’extension de la CMU, la garantie locative... pourront améliorer quelque peu la situation des jeunes si elles sont concrétisées ; elles ne retirent en rien la revendication du retrait de la loi Travail, loi qui ne ferait qu’accentuer la précarité et la flexibilité, sans améliorer la situation de l’emploi.

C’est pourquoi la FSU, particulièrement attentive à la situation de la jeunesse, appelle avec l’intersyndicale CGT, FO, Solidaires, UNEF, UNL et FIDL à une nouvelle journée de grève interprofessionnelle et de manifestations le 28 avril. Un préavis de grève a été déposé ; le SNES-FSU appelle à participer largement aux cortèges et à prendre contact avec les intersyndicales locales pour arrêter les modalités d’action. Il appelle également l’ensemble des syndiqués à transmettre dans chaque circonscription, aux députés et sénateurs la lettre commune exigeant le retrait du projet de loi (lire et télécharger le texte ici).

Lire le communiqué de l’intersyndicale ici

Les lieux de rassemblements dans l’académie de Besançon :

Signez la pétition ici

Adresse du congrès du SNES-FSU à François Hollande, Président de la République

JPEG - 97.4 ko Monsieur le Président,

Depuis maintenant près d’un an, la réforme du collège voulue par votre gouvernement cristallise les mécontentements et la colère des personnels. Grèves, manifestations, pétitions, interpellations, résistances aux formations et aux injonctions, sont autant de preuves d’un fossé qui se creuse et de l’opposition continue à cette réforme. En effet, celle-ci ne répond pas aux problèmes du collège, et au contraire dégraderait encore davantage les conditions de travail des personnels et les conditions d’étude des élèves.

Lire la suite ici

Les enseignants le redisent avec force à la Ministre : la page n’est pas tournée et ils ne veulent toujours pas de la réforme collège2016 Opération Grains de sable dans l’académie de Besançon
JPEG - 48.8 ko Vendredi 29 janvier 2016 - Réforme du collège JPEG - 37 ko Les établissements se mobilisent contre la réforme du collège
Communiqué intersyndical

Lettre au président de la République

Les actions contre la suppression des bilangues

Signez la pétition intersyndicale

Les derniers communiqués de presse

Besançon, le 26 janvier 2016 - CARTE DES LANGUES VIVANTES RETOQUÉE EN COMITÉ TECHNIQUE PARITAIRE Besançon, le 22janvier 2016 - RÉFORME DU COLLÈGE : DERRIÈRE L’AFFICHAGE, LES FAITS !

Articles les plus récents

1er mai

Les rassemblements et manifestations dans l’académie DoubsJuraHaute-SaôneTerritoire de Belfort Besançon - 10 heures Rassemblement Place de la Révolution Montbéliard - 10 heures Devant la gare (...)

CERTIFICATIONS : PAS DE RETRAIT DE SALAIRE !

Les certifications ne font pas partie de nos obligations de service ! Par conséquent, les rectorats qui s’apprêtent à retirer un trentième de salaire aux collègues ayant refusé de les faire passer (...)

Modification de la carte des postes spécifiques académiques (SPEA)

Suite à une information de dernière minute à propos de la campagne de mutation en cours, concernant deux postes des disciplines économie-gestion du lycée de Poligny et qui fait état de la décision de (...)

BILANGUES - PASS ÉDUCATION - RÉFORME COLLÈGE

BILANGUES « Ce n’est pas parce qu’une section bilangue existe sur le papier que nous allons la créer dans la réalité. » C’est ce que l’IPR d’allemand a expliqué lors du dernier CTA… S’il n’y a pas assez (...)

Du 2 au 26 mai VOTEZ pour élire les directions de votre syndicat

Élections internes : dernière étape en mai Du 2 au 26 mai, les adhérent(e)s du SNES-FSU, dans un vote à bulletin secret élisent celles et ceux qui, pour les deux année à venir, assureront les (...)