Compléments de service et répartition des moyens : la vigilance s’impose dès le vote de la DGH en CA !

dimanche 6 juillet 2014
par  Cyril Couturier, David Caillet

Des compléments de service éloignés et parfois injustifiés.

Cette année comme les années précédentes, nous avons relevé de nombreux compléments de services problématiques dans les documents fournis par la DSDEN à l’occasion du CT de mars.
Plusieurs collègues nous ont également alertés concernant leur situation personnelle.
Dès le CT et à plusieurs reprises depuis, nous avons alerté les services de la DSDEN sur ces situations et demandé le réexamen des cas les plus problématiques. Il n’est en effet pas acceptable que des collègues soient obligés de faire un complément de service éloigné alors que des HSA équivalentes au CSD sont ventilées dans la matière ! Même si les contraintes sont fortes dans certaines matières, il n’est également pas souhaitable que des collègues partagent leurs services entre trois établissements comme c’est parfois le cas en Allemand, Musique ou APL.

L’art de l’esquive.

Fin juin, le SNES-70 a interpellé une fois encore la DSDEN concernant la situation de ces collègues. Selon les cas, nous avons reçu deux types de réponses : la répartition a été votée par le CA du collège concerné ou la situation est en cours d’étude par le Rectorat...

Bref, le DASEN botte en touche en se défaussant sur les établissements ou le Rectorat !

Ce type de réponses n’est pas acceptable pour deux raisons. Premièrement, la plupart des situations sont connues depuis mars et auraient sans doute pu être clarifiées ou réglées depuis longtemps.
Deuxièmement, si les CA votent les répartitions, ils ne votent ni le lieu des CSD et encore moins le volume des HSA que l’établissement doit obligatoirement absorber et ventiler. On repassera donc pour l’autonomie des établissements si chère à l’administration.

Cette supposée autonomie lui permet surtout d’ouvrir le parapluie lorsqu’elle se retrouve avec des collègues allant faire des heures dans un établissement à plus de 40 km alors que les chefs d’établissement sont obligés de ventiler les HSA qu’elle a imposé dans la DGH !

Vigilance !

Le SNES 70 reste mobilisé sur ces questions et demandera à nouveau des comptes au DASEN lors du CT de rentrée. Néanmoins, il convient de rappeler aux collègues quelques éléments importants :

- il faut être particulièrement attentif lors du vote de la DGH en CA et nous contacter au moindre doute. Il est donc nécessaire d’obtenir les tableaux de répartition de DGH assez tôt avant le CA pour pouvoir les étudier tranquillement et nous interroger si nécessaire.

- Si le volume de la DGH ou sa répartition pose problème, il ne faut pas hésiter à voter contre et ce, même si le chef d’établissement joue l’agacement, la menace ou l’apitoiement ; les classiques étant : « vous votez la répartition et non la DGH » (sic !) ou « vous votez contre mon travail de répartition ».

- Et le plus important, si un complément de service est proposé alors que des HSA sont ventilées dans la matière, les collègues de cette dernière doivent se concerter et ne pas hésiter à refuser collectivement les HSA.

Nous connaissons plusieurs établissements où cette action collective et solidaire a fait reculer l’administration qui a fini par injecter quelques heures postes, réglant ainsi la situation au profit du collègue concerné !

Enfin nous rappelons ici que toutes les situations difficiles doivent nous être transmises le plus tôt possible, afin que nous puissions faire un travail d’alerte et de pression lors des différents CT.

L’équipe du S2-70 vous souhaite d’excellentes vacances à tous.

Si besoin, nous restons joignables pendant les vacances : snes70@besancon.snes.edu