Compte rendu - CDEN du 90

jeudi 6 novembre 2014
par  Jérôme PHILIPPE

Après une première convocation qui n’a pas atteint le quorum faute de représentants des élus (maires et conseillers généraux massivement défaillants comme à chaque instance !), le Conseil Départemental de l’Education Nationale s’est tenu lundi 3 novembre dernier.

> La rentrée dans les collèges

Le DASEN a repris simplement les chiffres de la rentrée...qui ont changé jusqu’au 17 octobre inclus !
- 70 élèves de plus dans les classes ordinaires (hors SEGPA et ULIS) des 13 collèges du département. Pour pallier à ces hausses...aucun moyen supplémentaire n’apparait dans la dotation du département
- les effectifs de classe restent toujours très élevés et nouveauté de cette rentrée, les collèges en RRS n’échappent plus à cette pression démographique : 28,2 élèves par classe au niveau 6ème au collège Vauban à Belfort, mais aussi 28,7 à Rougemont.
- certains collèges sont particulièrement malmenés : les collèges de Châteaudun, de Valdoie ou de Delle sont tous les 3 largement supérieurs aux moyennes départementales. Ainsi, à Valdoie, on constate en moyenne 26,3 élèves par classe dans toutes les salles du collège !

le SNES-FSU a donc vivement souligné que les moyens étaient donc largement insuffisants et que la refondation de l’école annoncée depuis le début de la mandature ne produit pas d’effets sensibles.

> Le dossier des Réseaux d’Education Prioritaire - REP

Le DASEN promettait depuis plusieurs comités techniques de produire des données sociales sur les élèves accueillis dans chaque collège afin d’éviter des propos approximatifs en séance.

Il a lors de ce CDEN annoncé la nouvelle carte des REP :
- le collège Signoret (ex RRS) passe en REP +, comme 3 autres collèges dans l’académie
- le collège Vauban (ex RRS) devient REP
- le collège Vinci devient REP

Sur ce dernier point, nous avons demandé les raisons de ce choix car d’autres collèges ont connu des évolutions défavorables : les collèges de Châteaudun, de Rimbaud mais aussi de Valdoie ont ainsi vu se dégrader les conditions de vie de bon nombre des familles des secteurs de recrutement, et par là-même des conditions de scolarisation des élèves.
Le DASEN n’a produit que les critères nationaux qui ont présidé à ce "choix" : % de boursiers, % de CSP défavorisées, % d’élèves en retard en 6ème et % d’élèves provenant de Zone Urbaine Sensible.
Nous avons demandé les résultats complets pour les 13 collèges.

Les conditions d’exercice se sont dégradées dans nos établissements depuis la crise, il est temps que le rectorat en prenne la mesure !

> Les budgets des collèges

Premier point de débat : le changement de dernière minute dans le prestataire de service de l’intranet "it’s Learning". Résultat : toutes les équipes pédagogiques sont revenues au papier et au crayon pour les notes, les absences et les cahiers de texte.

Le département a annoncé des coupes dans plusieurs postes tout en sanctuarisant l’éducation.
Au final, l’enveloppe "éducation" baisse de près de 40 000 euros répartis sur les 13 collèges. Il est à craindre que cette décision ait des répercussions dans les crédits de fonctionnement de tous les établissements du département.
Les autres dispositifs du CG90 restent inchangés (culture collège, opération calculatrice, etc.).

Contacts : Jérôme PHILIPPE, secrétaire départemental du SNES-FSU