Boycott du Comité Technique Académique (CTA) du lundi 22 juin - Communiqué de presse intersyndical

mardi 23 juin 2015

 

CTA DU 22 JUIN DÉCLARATION COMMUNE FSU, SNETAA-FO, SNFOLC

 
Les membres FSU, SNETAA-FO et SNFOLC du CTA ont décidé de boycotter la séance du 22 juin en signe de protestation contre la réforme du collège et la façon dont elle a été imposée par le ministère. La publication des textes le 20 mai, au lendemain même d’une grève majoritaire dans les collèges, constitue aux yeux des personnels, une provocation. Ce mépris est contre-productif, car il est illusoire d’espérer mettre en œuvre une réforme dans de bonnes conditions contre les professionnels chargés de l’appliquer. L’audience accordée aux organisations syndicales le 19 mai par le rectorat de l’académie de Besançon a montré la même absence de volonté de comprendre les raisons profondes du rejet de la réforme qu’au niveau ministériel.

 
Nous rappelons que cette contre-réforme se traduira, dès la rentrée 2016, par une diminution drastique du nombre d’heures disciplinaires (400 heures en moins sur la scolarité en collège), la disparition ou l’extinction progressive de certaines disciplines (latin, allemand avec la fin de classes bilangues en 6ème...), la globalisation sans harmonisation d’autres disciplines (sciences physiques + SVT + technologie) ou encore l’interdisciplinarité contrainte dans le cadre des Enseignements Pratiques Interdisciplinaires (EPI). Pour les personnels, cela signifiera un allongement du temps de présence au collège, une mise en concurrence entre collègues et disciplines dans le cadre d’une autonomie des établissements renforcée, des compléments de services.
 

Au niveau national, l’intersyndicale continuera à appeler l’ensemble des personnels à envisager la poursuite des actions dès la rentrée. Elle demande l’abrogation des textes, décret et arrêté, et la reprise immédiate des discussions sur l’avenir du collège, sur d’autres bases.