Compte rendu du groupe de travail du 17 juin

samedi 27 juin 2015

Collèges du Jura : une préparation de rentrée marquée par la désorganisation

Un groupe de travail collèges s’est tenu mercredi 17 juin. Il s’agissait de faire le point sur la préparation de rentrée : moyens supplémentaires attribués aux établissements (lire ici les TRMD actualisés), dotations en IMP et point sur les compléments de service et les Blocs de Moyens Provisoires (lire ici les BMP actualisés)sur lesquels seront affectés en fin de « course » les TZR. Au total l’administration octroie, dans sa grande générosité, 40 heures que se répartissent 5 établissements. Rien pour les 22 autres collèges du département. Ces moyens supplémentaires ont été donnés à des collèges urbains au regard de niveaux dont les effectifs seront particulièrement chargés. Au passage, l’administration se félicite de donner principalement des heures postes (37 HP et 3 HSA). Certes ! Mais ces quelques moyens ne sont que du saupoudrage, ils ne permettent pas toujours l’ouverture de classes supplémentaires loin s’en faut et surtout laissent sur le carreau nombre de collèges avec un ou plusieurs niveaux à effectifs pléthoriques qui auraient bien besoin de moyens supplémentaires (Bletterans, Champagnole, Chaussin, Lons-Briand, Poligny, Salins les Bains...).

Par ailleurs, l’IA a été contraint de revoir sa copie quant à l’attribution des IMP. En effet, depuis mars il n’est pas dans les clous. Il attribuait à l’EPS 0,75 IMP pour la coordination au lieu de 1 IMP. Il a attendu la publication de la circulaire nationale et rectorale pour rectifier le tir ! Aux 8,5 IMP pour l’EPS (pour les 27 collèges), s’ajoutent des IMP « projets » que le rectorat a attribué pour pallier partiellement la disparition de l’accompagnement éducatif. Pour cela il a utilisé un critère opaque qui permet surtout une réduction importante des moyens (en moyenne 1/6e de l’accompagnement éducatif).

Une fois de plus le caractère tardif de ces décisions vient bouleverser les préparations de rentrée dans les établissements, fragilise les compléments de service, créée des petits BMP, de plus en plus nombreux. Depuis plusieurs années on assiste à une dégradation qui s’accentue. Une dotation plus importante d’entrée de jeu, calculée sur les besoins et non l’inverse permettrait de préparer la rentrée plus sereinement.

Laure Flamand


Documents joints

BMP actualisés 2015/2016
TRMD actualisés 2015/2016