Formation-formatage à Rouget de Lisle : ça ne passe pas

dimanche 29 novembre 2015

La formation « réforme du collège » programmée mercredi 25 novembre au collège Rouget de Lisle (Lons le Saunier) s’est déroulée dans une ambiance houleuse.

La majorité des professeurs du collège est arrivée en retard, a rapidement posé les questions qui dérangent, les enseignants ont poussé les IPR dans leurs retranchements et pointé les incohérences de leur discours. Ainsi at-on appris que l’AP fonctionnerait mieux en classe à 28 qu’à effectifs réduits, que les profs de svt, sciences, techno étant experts dans leur discipline deviendraient experts dans les deux autres pour enseigner l’EST, après une seule journée de formation… Au passage, l’IPR d’histoire géographie a reconnu que les professeurs passeraient plus de temps au collège et annoncé que les chefs d’établissement devraient faire des emplois du temps « à trous » pour une nécéssaire concertation hors du temps de cours mais non incluse dans les services. Tantôt on faisait déjà ce qui allait se mettre en place (quel intérêt d’une réforme alors ?), tantôt ce que l’on fait actuellement était totalement dénigré, le tout sur un ton doctoral mâtiné de condescendance, voire de mépris.

Au final, les IPR ont levé brutalement le camp une vingtaine de minutes avant la fin sans avoir eu le temps de terminer leur ordre du jour. Cette formation n’aura servi qu’à renforcer l’opposition à la réforme.