Grains de sable : collège Gérôme de Vesoul et collège PM Curie d’Héricourt, la réforme ne passe toujours pas.

dimanche 20 décembre 2015
par  David CAILLET

Réforme du collège : l’opposition se poursuit dans les collèges haut-saônois.

Communiqué de presse de la section départementale du SNES-FSU.
Le 16 décembre 2015.

Alors que le ministère de l’Éducation continue d’imposer sa réforme au pas de charge par des « formations », les enseignants ne désarment pas et continuent à montrer leur opposition. Lors des « formations » qui ont eu lieu mercredi 16 décembre au collège Gérôme de Vesoul et au collège Pierre et Marie Curie d’Héricourt, un grand nombre de collègues a de nouveau montré son refus. Ainsi, dans ces deux établissements, des déclarations liminaires ont été lues à l’intention des IA-IPR venus « vendre » la réforme. Puis les collègues ont opposé le silence à la surdité du ministère en refusant de participer d’une quelconque manière à la « formation » prévue.
Sans remettre en cause le besoin d’une réforme du collège, le SNES-FSU continue à demander l’abrogation de la réforme actuelle réalisée sans moyen et contre les personnels. Il demande la reprise des discussions entre l’intersyndicale majoritaire et le ministère sur d’autres bases.
Dans le même temps, la section départementale du SNES-FSU apporte son soutien à tous les enseignants des collèges haut-saônois qui s’opposent d’une manière ou d’une autre à la réforme.
Enfin, le SNES-FSU dénonce les pressions diverses exercées par les chefs d’établissement pour hâter la mise en route de la réforme alors même que les moyens horaires des collèges (DGH) ne seront connus et présentés aux organisations syndicales qu’en janvier.

Pour la section départementale du SNES-FSU, Cyril Couturier et David Caillet.

snes70@besancon.snes.edu

Twitter : @SNES_70


Documents joints

Déclaration liminaire Héricourt

Portfolio

JPEG - 204 ko JPEG - 36.6 ko JPEG - 24.5 ko JPEG - 37.1 ko