Lettre des enseignants du collège de Pesmes aux parents d’élèves - 22 janvier 2016

lundi 25 janvier 2016

Pesmes le 22/01/2016 - Aux parents d’élèves du collège Jaques Prévost

Le mouvement de grève du mardi 26/01/2016 s’inscrit dans une réflexion commune sur les conséquences à court et à long terme de la réforme du collège, applicable à la rentrée 2016 sans aucune prise en compte des critiques formulées par les professionnels de l’éducation.

Au collège de Pesmes, les conséquences de cette réforme sont les suivantes :

  • mise en place des Enseignements Pratiques Interdisciplinaires (E.P.I.) empiétant sur l’horaire consacré à chaque discipline
    diminution des heures disciplinaires (en français et en mathématiques notamment)
  • incohérence entre programmes et E.P.I. plaqués de façon artificielle, sans réflexion préalable ou globale
  • mise en danger des classes bilangues et donc à terme de l’Allemand
    mise en danger du latin
  • mise en place de l’E.I.S.T. : la technologie, la physique chimie et la S.V.T. peuvent désormais être enseignées par un seul professeur qui n’est pas formé pour enseigner ces 3 disciplines. Nous voulons le respect de nos qualifications.
  • suppression de l’option de 3e Découverte Professionnelle
    Accompagnement Personnalisé à faire en classe entière. Comment faire de l’aide individualisée dans ces conditions ? Jusqu’à présent, c’était fait en petits groupes. Nous dénonçons une régression de la qualité de cette aide.
  • désorganisation des emplois du temps et multiplication des contraintes horaires, de locaux, d’équipements…
    inégalités territoriales quant à la diversité de l’offre de formation proposée aux élèves
  • difficultés accrues pour les élèves amenés à changer d’établissement et à s’adapter à des fonctionnements et des contenus très différents

Loin d’être hostiles à une réforme favorisant un travail interdisciplinaire bien pensé, correspondant à des programmes validés par les personnels de l’éducation, construits en adéquation avec l’âge des élèves et leur maturité, nous refusons une réforme mise en place à la hâte, dont plusieurs aspects restent incohérents, sans réelle consultation des personnels et qui aura pour conséquences, un appauvrissement de la qualité des enseignements dispensés et une mise à mal de la diversité des contenus pédagogiques.
Bien conscients de la gêne occasionnée, ce mouvement de grève massif reste le seul moyen à notre disposition pour exprimer notre inquiétude et alerter les parents de nos élèves, premiers concernés par de telles mesures.

Les enseignants du collège.