RÉFORME DU COLLÈGE : DERRIÈRE L’AFFICHAGE, LES FAITS !

vendredi 22 janvier 2016

Besançon, vendredi 22 janvier 2016

RÉFORME DU COLLÈGE : DERRIÈRE L’AFFICHAGE, LES FAITS !

La ministre prétend par sa réforme diminuer les inégalités en supprimant des options qui seraient le privilège des élèves issus des familles les plus aisées.

La nouvelle carte des langues vivantes imposée dans notre académie prouve le contraire ! Elle est marquée par de profondes inégalités : 100 % des collèges du Territoire de Belfort proposeraient une section bilangue contre 32 % des collèges du Doubs. La zone de Montbéliard et ses environs serait scandaleusement délaissée au profit de zones privilégiées comme Besançon et ses environs. Des villes comme Lons le Saunier, Gray ou Luxeuil n’offriraient plus aucune bilangue. Étrange conception de l’égalité…

La ministre prétend que sa réforme ne fait plus débat, que les profs sont désormais suffisamment formés pour l’appliquer.

Les nombreuses journées de formation qui se déroulent dans un climat houleux prouvent le contraire ! Face à des inspecteurs incapables de répondre aux questions concrètes que se posent les collègues, la colère monte : http://www.besancon.snes.edu/spip.php?rubrique211 . Pour toute réponse, la hiérarchie se contente de menacer les enseignants. Étrange façon de concevoir le dialogue social…

Les personnels persistent à réclamer une autre réforme du collège.

L’intersyndicale (SNES-FSU, SNEP-FSU, SNFOLC, SNETAA-FO, SFSDPEP-FO, CGT, CGT enseignement privé, SNALC, SNCL, SIES, CFE-CGC, SUNDEP -Solidaires et SUD) APPELLE À LA GRÈVE, MARDI 26 JANVIER