Quelques phrases entendue pendant la première journée de formation Lettres.

lundi 8 février 2016


Il faut cesser d’enseigner le français comme une langue morte.
(Formatrice en lettres, journée de formation disciplinaire,
pays de Montbéliard, le 04 février)

C’est vrai, les profs de lettres sont des réacs qui s’expriment en langue médiévale ! Le ministère, lui, fait acte de progressisme : il compte s’en prendre à notre portemonnaie pour réduire ses couts et une fois de plus nous l’aurons dans l’ognon… La réforme de l’ortograf ça change la vie...

Les compétences langagières sont un outil pour mieux lire et parler. (Formatrice en lettres, journée de formation disciplinaire,
pays de Montbéliard, le 04 février)

Cette révélation a bouleversé les participants. Ils avaient cru jusque-là qu’ils enseignaient le français dans le seul but de cocher les grilles du loto.