Mardi 9 février 2016 : CDEN de Haute-Saône.

jeudi 11 février 2016
par  David CAILLET

Communiqué de presse de la section départementale du SNES-FSU.

9 février 2016. CDEN : rentrée 2016 des collèges de Haute-Saône.

Le CDEN réuni hier était un peu particulier puisque il avait à l’ordre du jour à la fois le bilan de rentrée 2015 et la préparation de celle de 2016. Cette situation que nous avons déploré a été justifiée par l’administration du fait de la vacance de plusieurs semaines entre le départ de M. Fardet et l’arrivée de Mme Ménissier, nouvelle DASEN. Le SNES a néanmoins rappelé que, quelques soient les raisons, un bilan de rentrée ne pouvait se faire si tardivement. Il est à noter que durant ce CDEN, la nouvelle DASEN et la préfète ont été à l’écoute de nos arguments, en particulier pédagogiques.

Concernant la rentrée 2016 des collèges proprement dite, comme lors du CTSD du 2 février, le SNES-FSU a rappelé que la majorité de la profession restait opposée à la réforme du collège imposée avec brutalité par le ministère. Les effets de cette réforme se feront d’ailleurs de plus en plus prégnants dans les établissements d’autant plus que les moyens alloués cette année ne sont toujours pas à la hauteur. En effet, si la DGH départementale augmente cette année de moins de 1%, ce sont encore 16 collèges sur 25 qui voient leur DGH baisser alors que l’administration ne prévoit que 105 élèves de moins dans les collèges en 2016, soit une moyenne de 4 élèves par établissement !

A ses moyens contraints qui sont loin de compenser les coupes sombres réalisées ces dernières années, s’ajoutent les conséquences concrètes de la réforme du collège : suppression de nombreuses bilangues, désorganisation des établissements, inquiétude concernant les transports scolaires, concurrence au sein des équipes pédagogiques, surcharge de travail pour les enseignants... Sans oublier les générations « sacrifiées » d’élèves qui essuierons les plâtres d’une réforme qui entraînera des changements de programmes sur les 4 niveaux en même temps, une modification profonde de l’évaluation et du Brevet, l’apparition d’un cycle CM2-CM1-6e... Tout ça réalisé dans la précipitation et la brutalité.

Pour la réussite de tous les élèves, le SNES-FSU, porteur d’un autre projet pour le collège, continuera à se battre pour une autre réforme du collège réalisée avec et non contre les enseignants.

Pour le SNES 70, David Caillet, Cyril Couturier et Hervé Faudot.

snes70@besancon.snes.edu