Fermetures de collèges en Haute-Saône : compte-rendu de l’audience SNES au Rectorat.

vendredi 17 juin 2016
par  David Caillet

Communiqué de presse de la section départementale du SNES-FSU.}

10 juin 2016. Audience sur les fermetures de collèges en Haute-Saône.

Depuis la confirmation des fermetures de trois collèges en Haute-Saône par la majorité socialiste du conseil départemental, nous attendions que le Rectorat s’exprime sur les conséquences concrètes de ces fermetures. C’est donc dans ce but que nous avons sollicité une audience auprès de M. le Recteur. Elle s’est déroulée vendredi 10 juin. Dès l’ouverture de l’audience, nous avons fait remarquer l’absence regrettable de M. le Recteur mais également celle de Mme la Secrétaire Générale à qui il avait délégué la présidence de cette dernière.
Il semble donc que les fermetures de trois établissements dans notre département ne nécessitent pas un suivi particulier de la part du Rectorat.
Nous avons donc été reçus par Mme Ménissier, IA-DASEN de Haute-Saône, et M. Vaysse, DRH de l’académie. Après avoir rappelé notre opposition aux fermetures d’établissements, nous avons demandé à avoir des précisions sur les procédures envisagées par l’Éducation Nationale pour accompagner ces fermetures, notamment concernant la réorganisation de la carte scolaire, le devenir des personnels enseignants et non enseignants ainsi que le calendrier et la gestion concrète de ces fermetures.
Si Mme Ménissier s’est montrée attentive et ouverte au dialogue, ses réponses sont restées évasives et partielles. Il semble que l’Éducation Nationale n’ait pas encore réellement envisagé ces fermetures de manière concrète. Or, les personnels attendent davantage que de simples visites dans les établissements concernés comme celles qui se sont déroulées récemment. Beaucoup de questions demeurent sans réponse de la part de l’Éducation nationale qui semble une fois encore tributaire des décisions du Conseil départemental, notamment en terme de calendrier.
Le SNES-FSU restera donc très attentif à la situation des trois collèges concernés et aux conditions de travail et d’enseignement dans ces derniers. Concernant la carte scolaire et le calendrier des fermetures des collèges Mathy et Gérôme, nous envisageons également de demander à rencontrer rapidement l’exécutif départemental.

Cyril Couturier, David Caillet.