Accès au corps des professeurs agrégés, CAPA du 16 mars 2017

Déclaration liminaire des élu(e)s SNEP/SNES/SNESUP-FSU
jeudi 16 mars 2017
par  Philippe PIGUET

La CAPN de mai 2016 a prononcé 314 promotions, soit +3,3 % par rapport à 2015. Cette hausse ne permet pas cependant de compenser les pertes enregistrées depuis 2007.

Compte tenu du vivier (195 847 collègues remplissaient les conditions pour faire acte de candidature en 2016), et plus encore du nombre de candidats (15 967 en 2016, soit + 4,7 % par rapport à 2015), la revendication des syndicats de la FSU de porter le ratio de 1/7 à 1/5 des titularisations prononcées l’année précédente, reste plus que jamais d’actualité. Cela permettrait de retrouver le même nombre de possibilités de promotions qu’au début des années 2000.

L’académie de Besançon a bénéficié l’an dernier de 6 promotions, contre 9 en 2015. Nous faisons partie de la dizaine d’académies obtenant un nombre de nominations inférieur à celui auquel on aurait pu s’attendre compte tenu du vivier de promouvables.
Même si des équilibres nationaux peuvent modifier d’une année à l’autre le nombre de promotions, cette baisse pose à nouveau la question des critères d’établissement de la liste académique afin qu’in fine, la CAPA puisse parvenir au meilleur résultat possible.

Dans cet esprit, nous attirons l’attention de la CAPA sur le fait que le statut particulier des agrégés permet dorénavant d’utiliser les reliquats pour réaliser des nominations supplémentaires, notamment dans les disciplines à faible capacité de promotions. Pour l’année 2017, 15 possibilités supplémentaires de nomination seront possibles toutes disciplines confondues. Ainsi, même si le nombre de promotions annoncé dans certaines disciplines est nul, des nominations seront possibles en CAPN : à nous d’anticiper en CAPA en ne s’interdisant pas de remonter des dossiers !

Nous tenons enfin à remercier la DPE et ses personnels pour l’accueil réservé lors de la consultation de l’ensemble des dossiers.



Navigation

Articles de la rubrique