Affectation des lauréats des concours enseignants et de CPE

vendredi 2 juin 2017
par  Nathalie Faivre

Vous venez d’obtenir le CAPES ou l’agrégation : félicitations !
Vous vous demandez ce qui va vous arriver cette année : nous allons essayer de vous tracer les grandes lignes de votre année de stage.
L’affectation
Vous devez faire vos vœux sur le serveur du rectorat de Besançon entre le 06 et le 11 juillet.
Vous pouvez faire des vœux de type « commune » ou « groupement de commune » ou « département ».
Pour vous orienter, il est préférable de consulter la liste prévisionnelle des supports stagiaires.
Le rectorat de Besançon n’applique aucun barème pour l’affectation des stagiaires, malgré les demandes répétées du SNES ces dernières années. Il s’est toutefois fixé des priorités, qui sont dans l’ordre :

les stagiaires inscrits en M2 ;
les lauréats en situation de handicap ;
les lauréats mariés, pacsés, et ceux ayant en charge un enfant né et reconnu par les deux parents ;
les lauréats de l’agrégation en lycée.

Attention, si vous oubliez d’envoyer les pièces justificatives avant le 12 juillet, il ne sera pas tenu compte de ces situations !
Les services rectoraux travailleront à votre affectation entre le 13 et le 21 juillet et vous informeront entre le 19 et le 21. Nous avons constaté qu’ils affectent parfois les stagiaires dont les vœux n’ont pas pu être satisfaits sans savoir vraiment dans quelle zone ils auraient voulu aller en priorité. Aussi, il ne faut pas hésiter à envoyer une lettre explicative au rectorat, surtout si des élément spécifiques doivent être pris en compte (pas de permis de conduire, situation familiale complexe…).
N’hésitez pas à contacter le SNES si vous pensez avoir besoin d’un appui particulier dans votre demande. Il vaut mieux faire cette démarche avant : après, il est toujours quasiment impossible de changer une affectation car cela implique une permutation avec un autre stagiaire.
La rentrée
Dès que vous connaîtrez votre affectation, essayez de prendre contact avec l’établissement pour avoir le nom de votre tuteur (s’il est déjà connu), votre service, les manuels avec lesquels vos futurs élèves travailleront. Vous pourrez ainsi commencer à préparer la rentrée…
Vous serez « invité-e » (c’est-à-dire convoqué-e) les 29 août et 30 août à des journées de prérentrée destinées à vous aider avant le grand saut. L’utilité de ces journées est très variable d’une discipline à l’autre, et tourne en tout cas à la grande messe le premier jour. Les jours suivants, vous passerez des « entretiens de positionnement » destinés à « adapter la formation » à votre cas personnel. L’an dernier, la « personnalisation des parcours » est restée lettre morte.
Il est en revanche primordial d’assister à la prérentrée dans votre établissement, vous aurez ainsi l’occasion de rencontrer votre tuteur, les autres enseignants de votre discipline s’il y en a, et peut-être de récupérer des cours qui vous aideront à passer les premières semaines.
L’année de stage
Vous serez à la fois dépendant du rectorat, votre employeur, et de l’ESPE, votre formateur.
Si vous êtes déjà titulaire d’un M2, il vous faudra tout de même suivre des modules de formation à l’ESPE. L’an passé, cela a suscité beaucoup d’incompréhension, voire de colère de la part des stagiaires qui ont eu le sentiment de suivre des formations inutiles. La réaction de l’ESPE a été de nier les problèmes, et lorsqu’ils devenaient indéniables, de reprocher aux stagiaires de ne pas vouloir travailler...
Si vous n’êtes pas encore titulaire d’un M2, il vous faudra mener de front un demi-service devant élèves et l’année de M2, ce qui est loin d’être facile !
Plusieurs acteurs essentiels donneront un avis sur votre titularisation en fin d’année : votre tuteur, vos formateurs, votre inspecteur. Essayez de ne vous fâcher avec aucun d’entre eux…
Contacts :
Nathalie FAIVRE (06 37 93 85 12)
Mohamed MOKRANI (06 65 26 22 88)
Virginie TUAILLON (06 72 30 63 65)


Documents joints

PDF - 224.6 ko