CDEN du 22 juin 2017 : une fin d’année cahotique dans les collèges

lundi 3 juillet 2017
par  Cyril COUTURIER, David CAILLET

COMPTE-RENDU DU COMITE DEPARTEMENTAL DE L’EDUCATION NATIONALE

Le jeudi 22 juin se tenait le dernier CDEN de l’année scolaire. Il a été abordé principalement la question des rythmes scolaires et des fermetures de classe dans le 1er degré.
Le SNES-FSU a posé la question de l’organisation des transports scolaires les jours du Brevet. Le Conseil département a expliqué qu’il avait modifié les horaires à la marge et n’avait pu décaler l’arrivée le jeudi matin à l’après midi faute de bus et surtout de chauffeurs en nombre conséquent. Le SNES-FSU a dénoncé l’inégalité de traitement entre les candidats, entre ceux qui ont eu la possibilité de venir qu’au début des épreuves et les autres obligés d’attendre toute la matinée au collège ou à errer en ville. Cela montre aussi que le ministère ne prend pas en compte la spécificité des départements ruraux quand il décide de bouleverser les horaires des épreuves. Mme la Préfète et Mme l’Inspectrice-Directrice d’Académie ont précisé qu’elles ont été alertées à ce sujet et vont faire remonter l’information au ministère.
De même, pour faire le lien avec les rythmes scolaires, le SNES-FSU a dénoncé l’hypocrisie de l’organisation de la dernière semaine de cours au collège. En effet, des professeurs absents les lundi et mardi pour cause de correction, des collèges sans transports scolaires les mercredi et jeudi du fait du Tour de France, des journées banalisées ici ou là pour la préparation de rentrée, sans vraiment dire que le collège est fermé, font que cette dernière semaine est très chaotique. C’est une vraie hypocrisie de l’administration qui refuse d’annoncer clairement la fin des cours dès la fin du brevet alors que les taux d’absentéisme sont très nombreux, de plus en plus de familles partant sur cette semaine en vacances ou restant à la maison. L’enseignement privé est fermé dès lundi soir dans certains départements. Tout cela réduit alors le collège à une simple garderie. Il est urgent de revoir le calendrier de cette fin d’année, cette 11ème semaine de cours depuis les vacances de Pâques n’était vraiment pas nécessaire !

Pour la section départementale du SNES-FSU, Cyril COUTURIER.