Cours non assurés, M. le Recteur répond au SNES-FSU, … sans convaincre

lundi 20 novembre 2017
par  Laurent Lécuyer

Anticipation, ce terme apparaît deux fois dans le courrier adressé à M. le Recteur le 13 octobre dernier par le SNES-FSU sur le constat de nombreux cours non assurés dans notre académie, principalement en langues vivantes, technologie et SII.

Anticipation du court terme sur des situations prévisibles.
Anticipation à moyen terme sur les besoins en enseignants par discipline.

M. le Recteur dans sa réponse, souligne l’anticipation à court terme mais aussi que « l’observation de la réalité des flux fait constater d’inévitables écarts avec les prévisions initiales. »

Essayons de comprendre ce que cela signifie pour les cas d’école que sont les enseignements de technologie et de SII.

Un enseignant de SII qui part à la retraite, était-ce prévisible ?
Un support qui n’est plus assuré par un TZR nommé Hors Zone de rattachement, était-ce prévisible ?
4 supports en technologie non assurés, alors même que des postes restent non pourvus lors du mouvement intra, était-ce prévisible ?

L’anticipation par les services n’étant pas contestable, c’est donc le vivier d’enseignants qui est à mettre en cause. Les supports non pourvus sont souvent la conséquence d’un manque de recrutement depuis de trop nombreuses années. Cela est régulièrement souligné par le SNES-FSU quelque-soit les disciplines.

Ces recrutements ne pourront s’effectuer que si notre académie en fait une priorité.
M. le Recteur, en fait il une priorité ? Au vu des capacités d’accueil affichées par notre académie pour les mouvements inter-académique SII & Technologie , il est difficile de croire que cela le soit !!!

JPEG - 107.7 ko

Laurent Lecuyer Voie technologique SNES-Besançon

Documents joints

Courrier
Rép.rectorat