Vers une rentrée difficile dans les collèges du Jura

dimanche 4 février 2018
par  Benoît Vuillaume

JPEG - 42.2 ko Vous pouvez consulter tous les chiffres (effectifs, moyens, structures) dans les documents pdf joints à cet article.

Le CTSD s’est réuni le jeudi 26 janvier pour examiner les DGH des collèges jurassiens.
Les moyens affectés pour les SEGPA, ULIS et UPE2A restent sensiblement les mêmes.
Mais il n’en est rien pour l’ensemble des collèges jurassiens qui sont lourdement pénalisés. Pour une baisse démographique de 106 élèves, la perte en heures est considérable : – 406 heures qui se traduisent par la suppression de 9,5 postes et une diminution de 236 HSA.
Pour « gérer » ces pertes de moyens, 10 divisions sont supprimées (Champagnole, Fraisans, Lavans les St Claude, Moirans-en Montagne…). De plus, M. l’Inspecteur d’Académie ne finance plus les langues anciennes et les classes bilangues. Les heures nécessaires à leur maintien seront prises sur la dotation globale des établissements.
Les conséquences seront immédiates : augmentation du nombre d’élèves par classe, moins de dédoublement et de groupes, mise en concurrence des enseignements, disparition progressive des bilangues voir des langues anciennes.

La FSU a alerté M. l’Inspecteur d’Académie sur la situation de plusieurs collèges en particulier qui perdent beaucoup d’heures : Champagnole -79h, Fraisans - 37 h, Lavans-les-St-Claude -36 h, Moirans en Montagne – 68 h, Mont-sous-Vaudrey – 34 h, Orgelet - 41 h , Poligny - 41 h, St-Claude -65 h.
Devant cette dotation insuffisante, la FSU a voté contre cette préparation de rentrée. UNSA vote contre, FO Abstention.

La FSU a aussi abordé la question du devenir des collèges jurassiens et la forte inquiétude des personnels au vu des déclarations faites dans les journaux locaux suite au vote du budget des collèges par le Conseil Départemental. M. L’Inspecteur a seulement rappelé ses dires en précisant que « la baisse démographique touchant le primaire allait impacter les collèges, mais qu’à ce jour aucun plan de fermeture n’avait été préparé par les services de l’éducation nationale ». La FSU a réaffirmé son souhait d’être associée à toute réflexion sur le devenir des collèges jurassiens.

Il est important de se réunir en heure d’information syndicale pour informer les collègues et surtout construire collectivement toute action pour exiger des moyens supplémentaires.

Le SNES reste disponible pour vous accompagner et vous conseiller si vous en avez besoin. N’hésitez pas à nous contacter : benoit.vuillaume@besancon.snes.edu

PDF - 480.9 ko
Tableau comparatif : dotations, horaires, effectifs et structures
PDF - 514.7 ko
Evolution des effectifs et des structures des collèges du Jura