Classe exceptionnelle des certifiés : première campagne

mardi 27 mars 2018
par  Sandrine Rayot

La première commission paritaire académique chargée d’examiner l’accès des certifiés à la classe exceptionnelle a eu lieu mercredi 21 mars, bien tardivement pour la campagne 2017 !

Seul le SNES-FSU a pu siéger pour représenter les personnels à cette instance, pour une raison que les autres organisations syndicales ont un peu de mal à assumer : au-delà des noms sur les listes qu’elles ont proposées en 2014 lors des élections professionnelles, il n’y avait pas forcément de personnes en capacité d’effectuer le travail de commissaire paritaire. Le SNES-FSU, quant à lui, s’est toujours attaché à constituer des listes lui permettant de représenter efficacement tous les personnels, quels que soient leurs corps et leurs grades. Ceci explique pourquoi le SNES-FSU est la seule organisation syndicale à représenter les personnels certifiés dans le cadre de l’accès à la classe exceptionnelle.

Le nombre de promus à la classe exceptionnelle est très restreint : 107 en tout pour 586 candidats…
Le vivier 1, qui ne concerne que les collègues exerçant des fonctions ayant fait l’objet d’une liste précise (affectation de 8 ans minimum en REP+, en post-bac, comme chef de travaux…), offrait 81 promotions. La surreprésentation du supérieur par rapport à son poids dans le corps des certifiés pose la question des critères d’éligibilité, trop restrictifs à ce jour et peu cohérents.
Le vivier 2 offrait 26 promotions pour 478 candidats, pour qui la seule condition était de se trouver au dernier échelon de la hors-classe.

Le SNES-FSU a demandé au rectorat de privilégier les collègues retraitables pour leur permettre de bénéficier de cette promotion avant leur départ, conformément aux instructions de la note de service ministérielle. Ceci afin de permettre également un roulement plus rapide : à partir de 2023, le contingent de promotions sera exclusivement dépendant du nombre de départs en retraite. Malgré cela, le rectorat n’a accepté que des changements à la marge, contrairement à ce qui s’est fait au niveau ministériel pour les agrégés.

Pour faire évoluer la situation, l’intervention de chacun.e sera nécessaire ! Dans le cadre de la campagne 2018, qui va bientôt commencer, si vous exercez en post-bac sans pour autant avoir une affectation spécifique, envoyez tout de même un dossier de candidature pour le vivier 1. Même si vous ne remplissez pas les conditions pour l’instant, un afflux massif de dossiers ne pourra que faire bouger les critères d’éligibilité.
En ce qui concerne le vivier 2, tous les collègues ayant atteint l’échelon le plus élevé de la hors-classe sont encouragés à envoyer un courrier au recteur demandant plus de promotions au vivier 2, surtout si un départ en retraite est programmé.

Pour un suivi de votre dossier, des renseignements sur votre situation individuelle, n’hésitez pas à nous contacter !


Navigation

Articles de la rubrique