CHEMINOTS : LA SOLIDARITÉ S’IMPOSE

mercredi 6 juin 2018
par  Nathalie Faivre

Le 26/02/2018, le Premier Ministre a lancé officiellement le projet de refonte du service public ferroviaire : disparition du statut des cheminots, transformation de la SNCF en société anonyme, ouverture à la concurrence dès 2019.

Le 26/02/2018, le Premier Ministre a lancé officiellement le projet de refonte du service public ferroviaire : disparition du statut des cheminots, transformation de la SNCF en société anonyme, ouverture à la concurrence dès 2019. Depuis, les cheminots sont engagés dans une lutte qui est l’une des plus suivies dans le rail depuis 20 ans. À chaque journée de grève, la moitié des contrôleurs et des conducteurs continue de débrayer !
Le texte de loi, adopté par l’assemblée nationale et le sénat, doit encore passer en commission mixte paritaire. En attendant, les syndicats ont maintenu leur calendrier de grèves pour le mois de juin.

Les enjeux sont majeurs pour nous tous, en tant qu’usagers et aussi en tant que fonctionnaires. Si les cheminots perdent, nous aurons tous à y perdre… Si ce n‘est déjà fait, aidez les cheminots en lutte ! La caisse de solidarité de la CGT est ici, celle créée par des personnalités de la société civile ici.

LES ENJEUX :
AVENIR DES LIGNES RÉGIONALES : ça nous concerne tous !
Le gouvernement affirme que sa réforme ne remet pas en cause l’avenir des « petites lignes ». Mais en ne finançant pas les travaux nécessaires sur le réseau et en ouvrant à la concurrence, il se désengage et laisse la responsabilité aux Régions de décider du maintien ou non des lignes régionales du Réseau Ferré National. Au regard des difficultés financières que rencontrent les Régions, quel devenir pour nos lignes régionales ?

OUVERTURE À LA CONCURRENCE : une pente dangereuse !
L’ouverture à la concurrence n’est pas gage d’efficacité et de développement pour le mode ferroviaire. En France, avec les privatisations d’EDF, de France Telecom, de la Poste, des autoroutes, nous voyons bien que les services publics ont disparu et que les coûts ont augmenté. En Angleterre, la libéralisation du fer est une catastrophe : accidents en chaine, pas de correspondance entre compagnies, augmentation du prix des billets...

ENVIRONNEMENT : l’avenir et la santé de nos enfants est en jeu ...
Le train est un moyen de transport prioritaire pour préparer l’avenir. Pourtant aujourd’hui, la réforme proposée va dans le sens contraire en enlevant des moyens au ferroviaire, en remplaçant des trains par des bus, et ne cherche par à régler le problème du Fret ferroviaire qui, depuis l’ouverture à la concurrence, est passé de 14% à 9%.

STATUT DES CHEMINOTS : pour de meilleures conditions de travail pour tous !
Ce ne sont pas les conditions sociales des cheminots qui sont à l’origine des 55 Milliards € de dettes du ferroviaire, mais le désengagement de l’état. Le Statut des cheminots n’est pas un « boulet » pour la SNCF et la Nation. Il est au contraire une force. Il est gage d’une formation professionnelle initiale et continue de haut niveau permettant d’assurer la sécurité des circulations et le fonctionnement du chemin de fer public 24h/24, 365 jours par an.