PARCOURSUP

LE POINT À LA MI-JUIN
jeudi 14 juin 2018
par  Laurent Lécuyer

Le 13 mars 2018, on pouvait lire sur le site du gouvernement

  • Parcoursup est le nouveau nom de la plate-forme qui remplace APB (Admission Post Bac).
  • Parcoursup a été repensé après qu’APB a montré ses limites en 2017…

Le 8 juin 2017, les résultats du premier tour d’APB étaient publiés, 80,7% des jeunes avaient alors reçu au moins une proposition et 49,7% avaient été acceptés dans leur premier choix. 
Parcoursup est il plus « performant » ?
Au 8 juin 2018 72,7 % ont reçu au moins une proposition et 37,07 % ont quitté la plate-forme en validant leur vœux.

  • 8 % de jeunes en moins ayant eu une proposition c’est 65 000 jeunes de plus qui sont dans l’attente d’un premier vœux.
  • 37 % seulement de jeunes qui ont quitté Parcoursup en validant leur vœux c’est plus de 100 000 jeunes de plus qui sont dans l’attente de l’amélioration de leur situation.

Depuis le 1er juin, le nombre de jeunes quittant la plateforme en ayant validé un vœux augmente de environ 1 %/jour. A ce rythme, c’est 60 jours qu’il va falloir pour que tout les jeunes quittent la plate-forme, est ce tenable ?
A ce jour 139 000 jeunes n’ont eu encore aucune proposition, qui sont ces jeunes ?
On peut émettre l’hypothèse qu’ils sont issus des voies professionnelles, technologiques, ou d’établissements mal cotés.
La logique de tri-social ne serait elle pas « en marche »

PROFIL1 : Candidats ayant quitté la plate-forme avec une proposition
PROFIL2 : Candidats ayant eu au moins une proposition et ne l’ayant pas acceptée définitivement
PROFIL3 : Candidats en attente de proposition
PROFIL4 : Candidats n’ayant eu que des réponses négatives ou ayant demandé à être accompagnés par le recteur
PROFIL5 : candidats ayant quitté la plate-forme avant d’avoir eu une proposition ou en ayant eu une proposition