CAPA des certifiés : contestation des appréciations Recteur

mercredi 16 janvier 2019
par  Sandrine Rayot

La CAPA relative aux contestations de l’appréciation finale issue du rdv de carrière 2017/2018 a eu lieu mercredi 16 janvier pour les certifiés

La 1ere CAPA relative à la contestation des avis délivrés par M. le recteur suite aux rendez-vous de carrières avait lieu ce mercredi 16 janvier pour les certifiés.

Il est à regretter que seulement 11 personnels soient allés au bout d’une procédure bien trop complexe pour que leur situation soit étudiée et éventuellement améliorée. Cela a été le cas pour 4 enseignants certifiés du 8ème et 9ème échelon, dont l’appréciation finale a été améliorée.

Ces 11 dossiers sont représentatifs de la situation de beaucoup des enseignants concernés par les rendez-vous de carrière : l’impression de décalage entre l’investissement dans le travail et des appréciations systématiquement à minima, le sentiment d’être mésestimé, voire méprisé par l’institution qui en demande de plus en plus, mais ne montre jamais aucune reconnaissance.
Nous avons insisté sur le manque de transparence et d’équité de la méthode employée, les personnels concernés par le rendez-vous de carrières n’ayant été informés de la méthode de détermination de l’avis final qu’à réception dudit avis. Vous trouverez d’ailleurs ces éléments ci-dessous. Il est à noter que l’administration a clairement dit que ces règles peuvent évoluer dans les années à venir, ce qui justifie, d’après eux, le fait de ne pas l’afficher. Cette dernière information montre bien le manque d’équité de traitement des personnels ; en effet pour les campagnes hors-classe à venir, cela signifie que les candidats seront classés en fonction de leurs avis, alors même que ces derniers n’auront pas été donnés avec les mêmes règles...
Les représentants de l’administration se sont souvent montrés muets face aux situations décrites par vos représentants, seul M. le DRH intervenant pour justifier l’injustifiable dans des discours pauvres de contenu. Quant aux chefs d’établissements et IPR présents, ils se sont gardés de toute intervention, sauf quand, à bout de mots, le DRH leur repassait la "patate chaude", histoire de souffler un peu, sans doute.

Cette CAPA était la première dans sa nouvelle composition, suite aux élections professionnelles de décembre dernier.
Seuls le SNES, SUD Education/CGT et le SE-UNSA ont fait des déclarations, le SGEN-CFDT, le SNALC et FO n’ayant rien prévu.
Il est regrettable que pour cette 1ère CAPA, les représentants des personnels se soient, comme bien trop souvent, retrouvés en infériorité numérique face à l’administration (18 membres pouvant voter pour 19 membres de l’administration). En effet, le SE-UNSA n’avait aucun représentant Hors-classe présent dans sa délégation, ce qui, si un vote avait été fait, aurait empêché l’ensemble des organisations syndicales d’espérer peser sur la décision.


Documents joints

Déclaration
NSR
Détermination des avis

Navigation

Articles de la rubrique