Réformes du lycée et du baccalauréat : le SNES-FSU interpelle le recteur !

Bis repetita placent
lundi 16 septembre 2019
par  Philippe Piguet

Besançon, vendredi 13 septembre 2019

à

Monsieur le Recteur de l’académie de Besançon

Objet : réforme du lycée et du baccalauréat

Monsieur le Recteur,

L’année scolaire 2019-2020 verra la mise en place de la réforme du lycée et du baccalauréat au niveau de la classe de première. Dans ce cadre, de nombreuses questions concrètes se poseront à brève échéance :

• Quand la banque de sujets sera-t-elle accessible aux enseignants ?
• Y aura-t-il des sujets en nombre suffisant, correspondant à toutes les progressions mises en œuvre par les équipes ?
• Y aura-t-il un corrigé et un barème par sujet ?
• Comment l’anonymat des copies d’E3C sera-t-il mis en place ?
• La permutation des paquets de copies entre enseignants d’une même discipline sera-t-elle systématique ?
• Quelles modalités d’examens et de correction seront-elles mises en place pour les disciplines à faible diffusion, avec un seul enseignant par établissement ?
• Quelles modalités d’examens et de correction seront-elles mises en place pour les enseignements assurés par des contractuels ? Des stagiaires ?
• Quelles modalités d’examen seront-elles mises en place pour les classes qui ont une progression commune ?
• Les E3C étant un travail supplémentaire par rapport à l’évaluation habituelle dans le cadre du bulletin scolaire, quelle rémunération est-elle prévue pour les correcteurs ?
• En langues vivantes plus spécifiquement :
Comment préserver la possibilité pour les élèves de présenter des LVA ou B dont ils ne suivent pas l’enseignement mais dont ils sont locuteurs (turc, arabe, serbe, croate...) ? Quand les élèves devront-ils officialiser leur choix de LVA et B pour les épreuves du bac ?

Depuis un an, le SNES-FSU a alerté sur la mise en place précipitée de cette réforme ; il a toujours été répondu que les choses se mettraient en place sans surcharge de travail ni de stress pour les personnels. Nous vous saurons gré de nous montrer, par les réponses concrètes que vous apporterez aux questions que se posent les enseignants, que tel sera bien le cas.

Par ailleurs, le SNES-FSU souhaite être reçu en audience en votre présence, afin de faire un premier bilan des effets de la réforme.

Nous vous prions d’agréer, monsieur le Recteur, l’expression de notre attachement à un service d’éducation respectueux des usagers et des personnels.

JPEG - 135.3 ko



Navigation

Articles de la rubrique

  • Réformes du lycée et du baccalauréat : le SNES-FSU interpelle le recteur !