CR du CDEN du 1er octobre 2019

mardi 1er octobre 2019
par  Elvire Celma

Compte rendu du CDEN du 1/10/2019
La FSU a été la seule organisation à présenter une déclaration à l’ouverture du CDEN, en abordant les conditions de cette rentrée scolaire. De même, la FSU a dénoncé les conditions de travail du CDEN, amené à discuter du budget des collèges du département sans avoir le document présentant la répartition des subventions allouées à chaque établissement. Ce document a été transmis à l’ouverture de la séance : étrange conception du dialogue social que d’empêcher le travail des élu-e-s des personnels !
La FSU a relevé que la politique d’inclusion des élèves à besoins particuliers (ex-classes SEGPA) entraînait une économie de 7 965€ au niveau du département. Le Conseil du département a répondu que cette mesure relevait du Ministère de l’Éducation. Pour son champ de compétence, un fond « à la demande » sera mis en place, à hauteur de 4 700€, en espérant que toutes les équipes pédagogiques ne le sollicitent pas… Gare aux derniers demandeurs !
La situation du collège de Chateaudun a été évoquée, notamment sa pérennité. Pour le CD, il n’est pas question de toucher à la carte scolaire, et il faudra bientôt compter sur le nouveau quartier de l’hôpital. Bref, il est urgent d’attendre ! Ce qui n’est pas vraiment de nature à rassurer les familles et les personnels…
Dernier élément : les problèmes induits par les travaux prévus au collège Vauban. En effet, à partir du mois de mai, la restauration scolaire sera fermée, mais le CD n’a pas encore de solution pour accueillir les élèves. Ils comptent sur la responsabilité des familles, pour avoir le moins d’élèves à prendre en charge le temps de midi pendant les 2 mois de travaux. La FCPE a souligné cette curieuse conception du service public, évoquant également la situation des parents qui travaillent, ou des familles n’habitant pas à proximité de l’établissement. Si le CD a reconnu des maladresses de communication, il a de nouveau souhaité « responsabiliser les familles », tout en affirmant « qu’il n’y a pas de village reculé dans le Territoire de Belfort ».

CR redigé par Benoit Guyon



Documents joints

PDF - 92.6 ko