Collèges du Jura, c’est quoi une rentrée "normale" ?

vendredi 9 octobre 2020
par  Laure Flamand

Mardi 7 octobre, a eu lieu une simple « réunion de travail » sur le bilan de rentrée dans les collèges du Jura. Devant le caractère informel d’une telle réunion, la FSU a rappelé son attachement au rétablissement d’un véritable CTSD de rentrée.

1. Effectifs/divisions. (tableau joint)

Les tensions autour d’une DHG départementale très contrainte ont imposé des ajustements fin juin : saupoudrage ici, suppression conséquente de moyens là (jusqu’à 15 heures en moins…). Voilà qui s’apparente à une véritable gestion de la pénurie... L’ensemble de cette procédure a retardé la préparation de rentrée et particulièrement l’affectation des compléments de services et des BMP. Alors même que les établissements qui ont regagné des heures fin juin sont ceux que nous avions déjà pointé dès mars...Que de temps perdu !
Par ailleurs, on ne peut que s’inquiéter du nombre croissant d’élèves scolarisés à domicile (Instruction En Famille - IEF : 44 contre 26 l’an dernier). Cette hausse déjà préoccupante auparavant dans le premier degré atteint désormais le second degré. L’Inspection met en avant l’effet COVID…

2. Postes partagés

Sans surprise, leur nombre est stabilisé à un niveau très élevé. La difficulté particulière réside dans leur grande volatilité d’une année sur l’autre. Depuis des années déjà, le manque de moyens génère des sous services et des petits compléments de quelques heures. La situation des profs ne peut pas être dégradée à cause d’une ou deux heures de « sous service » générées par des HSA dans la matière. HSA que les établissements n’arrivent plus à absorber tant la situation est tendue.

3. Point sanitaire

En ce début octobre, le Jura est dans une situation sanitaire limite (taux d’incidence de 47), à trois points du classement rouge. Au delà du bilan chiffré égrainé, les difficultés induites par cette situation pour le moins inédite engendre des tensions supplémentaires. Une harmonisation du maintien ou de la suppression de différentes réunions est nécessaire : quid des rencontres parents-profs, des stages en entreprise, des visites d’entreprises ....? Certains collèges ont déjà pris les devants et supprimé les réunions parents-profs. Il faut que tout le monde soit logé à la même enseigne.

Une rentrée normale ? Sûrement pas mais tristement habituelle par le manque de moyens chronique pour les collèges et marquée par une dégradation à nulle autre pareille des conditions de travail et d’enseignement.


Documents joints

PDF - 28.1 ko
PDF - 143.2 ko