Collège Lucie Aubrac : rentrée menacée !

vendredi 6 juillet 2018
par  Philippe Piguet

6 juillet 2018

Au lendemain du Conseil d’administration du 5 juillet 2018, les enseignants du collège Aubrac restent vigilants et ne constatent aucune amélioration concernant la préparation de la rentrée 2018. La situation reste bloquée malgré toutes les alertes données. A l’heure actuelle,

• La structure annoncée maintient la suppression d’une classe de 3e, ce qui portera les effectifs à près de 30 élèves par classe de 3e.
• Les classes de 6e affichent un effectif qui atteindra 29 élèves.
• La moyenne par classe, tous niveaux confondus, dépassera 28 élèves .

La dotation horaire attribuée au collège Aubrac reste insuffisante et impose des classes surchargées ne permettant pas l’inclusion dans de bonnes conditions des élèves d’ULIS et de CLEX. Elle compromet le soutien et l’accompagnement des élèves en difficulté.

L’effectif global du collège dépasse désormais les 650 élèves, toutes sections confondues, ce qui rend difficile le fonctionnement au quotidien des différents services (restauration, vie scolaire, enseignement...)

Le 11 juillet 2018, les représentants des enseignants seront reçus en audience par le Directeur Académiques des Services de l’Éducation Nationale. Ils réitèrent leurs demandes :

• ouvrir une classe de plus en 6e
• ouvrir une classe de plus en 3e
• doter le collège Aubrac des moyens horaires suffisants permettant un enseignement de qualité, avec des effectifs cohérents en vue de la réussite de tous les élèves
• garantir la poursuite des différents projets pédagogiques et innovants votés par le Conseil d’administration et inscrits dans le projet d’établissement (tutorat, sections sportives, Enseignements Pratiques Interdisciplinaires, Langues et Cultures de l’Antiquité, projets artistiques validés par la DRAC, carte des langues ...)

Après avoir bloqué symboliquement l’établissement le mercredi 27 juin, et s’être réunis en assemblée générale extraordinaire, les enseignants du collège Lucie Aubrac restent mobilisés et attendent les décisions de la prochaine semaine. Sans réponse favorable de l’Institution, l’action se durcira dès la rentrée.

Les enseignants du collège Aubrac